LE TRIPODE

La Fiancée de personne

Ava Weissmann


Elle serait presque une femme ordinaire. Mais, comment dire, il y a chez elle cette fâcheuse habitude d’évaluer de 1 à 10, sur une « échelle du connard », chaque homme qu’elle rencontre. Et de mettre à mort ceux qui dépassent les 8. Le mode opératoire ? Un peu de séduction, puis émasculation d’un coup de mâchoires, les détails de la mise à mort finale peuvent peu ou prou varier. Une psychopathe donc, une vraie, qui voit sa routine et son cœur jusque-là bien gardé assaillis de toutes parts. Outre les irruptions intempestives de son voisin schizophrène en pleine crise conjugale et la mauvaise foi crasse de Robert qui joue au patron pervers, un flic ténébreux est, évidemment, sur les traces de celle que des médias en manque d’imagination ont baptisé la Bitovore…
 
La Fiancée de personne est un premier roman qui se dévore. Entre polar, sexe et humour, avec quelques pointes de folie pure, ce livre prend un malin plaisir à jouer avec tous les clichés. Son fantasme ? L’anéantissement méthodique et radical d’une espèce bien particulière : le connard.  

L'illustration de couverture a été réalisée par bgwalker.

L’Auteur

Ava Weissmann est un pseudonyme. Ancienne chercheuse en linguistique, elle signe avec La Fiancée de personne son premier roman.

Presse

Un premier roman absolument incroyable.
Laurent Ruquier – Les Grosses Têtes, RTL

Cru, drôle et dérangeant, La Fiancée de personne condense le pire des obsessions sexuelles de l'époque dans l'esprit d'une femme sans foi ni loi, qui peaufine sa morsure fatale quand elle ne trie pas son linge par couleurs. Un premier roman inoubliable.
Valentine Servant-Ulgu – Vanity Fair

Sous la provoc débridée, Ava Weissmann livre une piquante chronique de l'amour au temps des phallocrates.
Véronique Cassarin-Grand – Le Nouvel Obs

Dans le genre "mashup" féministe et satirique de Baise-moi et American Psycho, c'est bien vu, bien envoyé, bien drôle. Gare ! Possible que ça vous la coupe ! 
Jérémy Bernède - Midi Libre

N'y voyez pas là un tract misandre décomplexé mais un pur exercice pulp assez malin, au charme désuet façon Virginie Despentes années 90. 
Baptiste Liger - Technikart 

C'est cru, enlevé, impossible à lâcher de toute la nuit.
Jérémy Noé - La Marseillaise 

Ce premier roman à l'écriture racée a été dûment remarqué. Il mérite l'enthousiasme qu'il suscite immanquablement chez ses lecteurs. 
C.M. - Lyon Capitale 

Il faut voir de l’humour dans ce conte savoureux, mais gageons qu’il marque les esprits, et induise des remises en question.
Christine Pinchart - RTBF

Dérangeant et percutant, furieux et fébrile, ce texte nous porte vers la folie avec rage et éclats de rire ! 
Librairie le Marque-Page à Saint Marcellin dans Le Dauphiné Libéré 

Âmes sensibles s'abstenir ! C'est trash, c'est vif, c'est violent, c'est fou ! Fans de romans noir, de pulp fiction et de livres qui envoient, foncez !
Librairie Delamain – Paris 1er

Furieux, cynique mais surtout à fleur de peau La Fiancée de Personne est un roman absolument inclassable qui, si le résumé arrache un sourire, promet avant tout une expérience de lecture entre passion et réflexion. 
La Librairie des Fables – Château-Thierry

J'ai évidemment mordu (haha), le ton, la bonne dose de trash, le portrait des connards est un véritable régal de justesse…
Bref, je me suis régalée!
Emilie - Librairie Pantagruel – Marseille
 
Incroyable, c'est bien le moins qu'on puisse dire !
Marie-Aube - Librairie La Carline – Forcalquier
 
 

La Fiancée de personne est un roman qui se dévore. Entre polar, sexe et humour, avec quelques pointes de folie pure, ce livre prend un malin plaisir à jouer avec tous les clichés.
Librairie L'oiseau rare - Strasbourg